Les malentendants aussi passent le BAC

On aurait tendance à l’oublier mais les élèves sourds et malentendants de terminales planchent eux aussi sur les sujets du BAC en ce moment.

Il existe d’ailleurs depuis 2008 une option langue des signes, 717 élèves y sont inscrits cette année.

Cette option s’inscrit dans le cadre de la loi sur le handicap de 2005, mais peine à se développer, la faute à un manque cruel d’enseignants (20 sur toute la France).

Pour y remédier, le ministère de l’éducation nationale lance cette année un capes de langue des signes dont la première promo est composée de 4 personnes seulement.

Autant dire qu’il reste encore du chemin à parcourir pour une meilleur intégration du handicap dans les épreuves du BAC, monument français qui peine à se mettre à jour.