La pollution sonore affecte à la fois la santé physique et mentale

Tout est dans le titre. Une étude récente, l’étude Hear the World (initiée par Phonak), menée dans plusieurs pays auprès de 4 405 personnes, révèle des chiffres interessants et inquiétants à la fois :

  • Près de 50% des personnes interrogées se sont déjà senties gênées et agacées par le bruit.
  • Plus de 800 millions de personnes à travers le monde vivent avec une perte auditive.

Les pertes auditives dus aux bruits élevés apparaissent graduellement et sont souvent sous-estimées par les individus.  Elles concernent désormais toutes les tranches d’âges, avec 6 millions de personnes affectées entre 18 et 44ans.

En outre l’exposition excessive aux bruits élevés entraine la production d’hormones de stress (epinéphrine, norépinéphrines et cortisols), qui peuvent être la cause de congestion cérébrale ou de maladies cardio-vasculaires.

Selon l’étude, les cinq bruits causant le plus d’agacement sont :

  • Le bruit des personnes écoutant de la musique dans les lieux publics et les transports en commun
  • Les bruit de constructions
  • Les téléphones portables
  • Les animaux
  • Les bruits de la rue