Conseils de voyages pour les malentendants

Voici quelques trucs et astuces pour voyager sereinement, lorsqu’on est malentendant et/ou porteur d’appareils auditifs.

Il faut voir le voyage comme un formidable moyen de mettre votre cerveau au défi, en s’immergeant dans une nouvelle langue et une nouvelle culture. Cela peut être l’occasion de sortir de votre zone de confort, et vous allez le voir, voyager dans un pays lointain n’est pas forcément très compliqué à gérer.

Les annonces dans les aéroports

Les aéroports et leurs halls gigantesques peuvent être sources de stress, surtout si vous voyagez seul(e).

De plus, les annonces concernant les vols sont souvent diffusées via des systèmes de sonorisations peu performant, et au niveau sonore faible.

Prenez l’habitude de programmer l’heure d’embarquement sur votre portable, afin que celui-ci vous la signale par vibrations. N’hésitez pas sinon à utiliser des montres vibrantes, qui pourront même vous alerter à intervalles réguliers.

En complément, vous pouvez  vous placer devant les nombreux écrans d’informations qui parsèment les halls d’embarquement, afin de rester informé de manière visuelle des éventuels changement dans le déroulement de votre voyage (retards, etc.).

L’apprentissage de la langue

Il n’y a aucune raison qui vous empêcherait de vous plonger dans une langue étrangère. Je recommande pour cela de vous immerger totalement et d’oublier le temps du séjour votre langue maternelle.

La meilleure façon pour commencer est d’embaucher un tuteur pour pratiquer la langue sous forme d’entretiens et pour avoir un appui sur place lorsque vous aurez besoin de communiquer avec les gens sur place. Selon les pays, cette solution peut être très abordable, et vous fera progresser à vitesse grand V !

Les phrases à apprendre en priorité :

  • « je n’ai pas bien compris ce que vous avez dit, pouvez-vous répéter s’il vous plait ? Je porte des appareils auditifs »

Entrainez-vous en prenant soin de ne pas paraître sur la défensive ou en situation d’insécurité. Répétez ces phrases comme si vous disiez une banalité du type : « il fait beau aujourd’hui ! ».

Protéger ses appareils auditifs

De nombreux pays de par le monde sont chauds et humides. L’électronique embarquée dans vos aides auditives déteste l’humidité et, malgré les revêtements et les coques anti-humidité des appareils de dernière génération, vous aurez surement besoin d’emmener avec vous un kit de déshydratation pour appareils auditifs.

Je vous recommande également d’emporter vos propres piles auditives, en quantité suffisante (en prendre plus que nécessaire car l’humidité a tendance à réduire leurs performances).

Ayez toujours à disposition un ou deux endroits où placer vos appareils lorsque vous ne les utilisez pas. Un sac de congélation que vous disposerez dans une petite boite en fer par exemple pour les protéger un maximum de l’humidité et des chocs peut être une bonne alternative.

Appareils de communications

Une fois sur place vous pourrez toujours utiliser votre téléphone portable amplifié si vous en avez un, mais renseignez-vous d’abord sur le prix des communications auprès de votre opérateur. L’addition pourrait être salée !

Sinon, il existe maintenant dans tous les pays des cartes prépayées adaptées qui souvent offrent des tarifs avantageux à l’international.

Voilà, vous n’avez plus qu’à faire vos valises, et en avant !