Chimiothérapie et perte auditive

perfusion hopital

Comment les traitement anti-cancer peuvent-ils causer une perte auditive ?

Peu importe leur âge, les patients cancéreux peuvent éprouver de nombreux effets secondaires, causés par la chimiothérapie ou la radiothérapie. Les nausées et la perte des cheveux en sont les principaux.

Mais de nombreuses personnes ignorent que la perte auditive est un effet secondaire fréquent, qui peut impacter les patients des années après la fin du traitement.

La toxicité de la radiothérapie et de la chimiothérapie peut causer des dommages dans les structures de l’oreille interne, conduisant à une déficience auditive.

C’est ce qu’on appelle l’ototoxicité.

Ototoxicité et chimiothérapie

Voici les signes indiquant que l’oreille interne a été touchée :

  • Vertiges
  • Acouphènes : bourdonnements, sifflements ou pulsation dans les oreilles.
  • Les pertes auditives : attention, elles ne se manifestent pas obligatoirement pendant le traitement, et peuvent subvenir longtemps après.

Les principaux médicaments de la chimiothérapie qui causent l’ototoxicité

  • Cisplatine
  • Carboplatine

Ces deux médicaments sont utilisés pour traiter une variété de cancers différents. Si vous ou quelqu’un de votre entourage consomme un de ces deux médicaments, je vous conseille d’avoir une conversation au sujet de leurs effets sur l’audition.

Est-ce que la recherche avance ?

L’ototoxicité représente un sujet de recherche actif en ce moment. Les chercheurs sur le cancer sont à la recherche des agents pouvant empêcher la perte d’audition, mais ne veulent pas en parallèle inhiber les effets anti-tumoraux du traitement.

Des antibiotiques pourraient également annuler l’ototoxicité des traitements, mais cela est encore à l’étude.

Dans tous les cas, en cas de vertiges ou autres acouphènes en cours de traitement de chimiothérapie, n’hésitez pas à consultez votre médecin ORL pour un bilan auditif.